Pour provoquer des réactions chimiques

Typologie d’action

Développement durable
Formation et qualification des acteurs

Pour donner suite à l’événement « Les MJC à l’An Vert » qui s’est déroulé au mois d’octobre dernier à Aspet (31), un comité de pilotage (copil) composé de professionnel-le-s et bénévoles du réseau MJC Occitanie a organisé une journée de regroupement le 9 avril à la MJC de Puylaurens (Tarn).

En s’adressant à des acteurs et actrices engagé-e-s, il s’agissait d’affirmer la place essentielle et le rôle déterminant de la transition écologique et solidaire dans le projet d’éducation populaire porté par les MJC.

D’abord, où tout a commencé…

La première rencontre régionale autour de la Transition écologique et solidaire, en octobre 2021, fut un véritable succès : mobilisation de plus 85 personnes venues de tous les coins d’Occitanie, participation de 31 MJC de 8 départements et présence des 3 fédérations départementales du réseau (Tarn, Haute-Garonne et Aude).

Les 11 ateliers proposés ont ainsi abordé plusieurs thématiques qui vont du dérèglement climatique, à l’importance de l’égalité homme-femme en milieu culturel, tout en passant par la posture de médiation, l’accès à l’information, l’alimentation comme sujet clé ou encore la connexion à la nature, à soi-même.

Des moments de réflexions sidérants et de rires cathartiques se sont combinés pour offrir deux journées enrichissantes, animées par les 12 membres du copil et 14 structures partenaires, en permettant une acculturation du réseau sur le développement durable.

 

Quelles perspectives à la suite de cette rencontre ?

A la sortie de ces deux journées, quatre grandes orientations ont été rédigées pour travailler à l’opérationnalisation d’une feuille de route commune. Le premier objectif étant de créer un groupe d’acteurs engagés (nommés « électrons verts »), la première action de la FRMJC Occitanie a été d’organiser une rencontre spécifique pour eux, pour provoquer des réactions chimiques dans le réseau.

Réunis pour échanger sur leurs pratiques et favoriser leur interconnaissance, les électrons verts ont pu, dans un premier temps, faire des jeux type « speed dating » pour, dans un deuxième temps, s’ouvrir au partage d’actions et de projets qu'ils mettent en place au sein de leurs MJC respectives.

Ayant toujours les grandes orientations en tête, le copil a œuvré pour permettre une réflexion sur le sens que l’on met derrière des actions et projets liés au développement durable ou Transition.

On

Image

Et maintenant ?

Un constat a été fait : les MJC cheminent petit à petit sur un sujet qui peut paraître, à première vue, inabordable. Elles rencontrent des difficultés pour rallier tous les membres dans une même direction puisque malgré la conscientisation généralisée, les pratiques restent ancrées avec une forte résistance au changement.

Face à ce constat, les membres du copil, épaulés par les différentes fédérations du réseau et en partenariat avec le GRAINE Occitanie, s’engagent à maintenir leur accompagnement auprès des MJC dans ce travail de Transition et à leur fournir les outils nécessaires pour que le changement se fasse dans la joie et le bonne humeur !